Retour sur les 6èmes rencontres universitaires de l’Emmanuel

Compte rendu du WE IUPG à Chézelles du 04 au 07 octobre 2013

 Environ une quarantaine de membres de la communauté ou proches se sont retrouvés à Chézelles pour la 6ème rencontre de l’IUPG autour du thème du Bien commun.

La rencontre s’est ouverte par une séance de travail en soirée, exigeante, au cours de laquelle deux doctorants, Claudine Blanchard et Hugolin Bergier nous ont présentés leurs travaux, dans des domaines très différents, aux croisements de la liturgie et de l’histoire pour Claudine, de la philosophie et des mathématiques pour les recherches de logique formelle pour Hugolin.

La rencontre s’est poursuivie, samedi et dimanche, dans une ambiance fraternelle mais toujours rigoureuse, et nous avons écouté divers spécialistes évoquer le bien commun, dans ses dimensions philosophiques, politiques, économiques et mêmes cosmologiques !

Dans deux interventions, Vincent Aubin, a su nous rendre les « silences de Saint Thomas d’Aquin » très évocateurs pour nous ouvrir au souci de l’équilibre et de la qualité de la communication dans la société. Reprenant Jacques Maritain et Paul Ricoeur, Jean-Christophe Margelidon, de son côté, nous a invités à entrer toujours plus profondément dans les aspects politiques de « l’être par et pour autrui », alors que Dominique Vermersch soulignait les failles de la science économique contemporaine, montrant comme en négatif l’ardent besoin du bien commun que les économistes cherchent à combler par des éthiques de substitution. Si Saint Paul écrit que « la création aspire à la Révélation des Fils de Dieu » (Rom 8, 19), l’évolution intellectuelle de notre monde rend cette aspiration plus forte que jamais, spécialement dans le monde des sciences sociales.

Après ces trois exposés d’une remarquable (et non prévue) unité, Philippe Quentin nous a livrés toute une méditation sur le bien commun et le cosmos dont la complexité et l’unité peuvent être lues par le savant, respectueux de la juste autonomie des savoirs, comme autant de clins d’oeil divins. « Le plus grand mystère de l’univers est qu’il soit compréhensible » soulignait Einstein. Ne trouvons-nous pas là un appel à la foi ?

            Cette rencontre nous a permis de retrouver des anciens, de faire connaissance avec des nouveaux, et d’entrer toujours plus dans la grâce des lieux. Le sanctuaire de l’Ile Bouchard a été notre point de rencontre pour une veillée, au cours de laquelle Nicholas Roger nous a témoigné de la vie de son collège d’Oxford, empreinte d’un sens unique de la communauté ! Cette soirée a également été l’occasion de prier les uns pour les autres, sous la protection de Notre Dame de la Prière.

Et en fin de rencontre, nous nous sommes séparés avec au fond du cœur la hâte de nous revoir et de poursuivre l’élan missionnaire de l’IUPG.

Hervé Magnouloux

 

Leave A Comment

Mentions légales

IUPG, association loi de 1901
91, boulevard Auguste Blanqui
75013 Paris

Représentant légal : Philippe Quentin
Responsable de rédaction : Isabelle Voix
Hébergeur : OVH